Blessures : Naturopathie équine et plantes du Maghreb

Les blessures sont nombreuses et imprévisibles. Parfois, elles sont émotionnelles mais dans cet articles, je vais vous parler de naturopathie équine ainsi que des aides du Maghreb.

Gaya et David

Souvent, l’humeur du jour vous donne une bonne indication pour organiser votre journée. Je suis un peu comme vous (ou pas) car je n’écoute pas toujours les signes des premières blessures.

Ce jour là, nous avions décidé de changer de pré. Une bonne idée me direz-vous mais nous avions à peine fait quelques mètres quand la pluie a commencé à nous arroser. Nous étions au milieu de la route vieille quand Epona a eu peur d’un accumulation de phénomènes. Le résultat ressemblait un peu à un jeu de quilles avec David allongé par terre, Epona pousse Gaya qui marche sur les mollets de l’homme à terre.

Aujourd’hui, je considère ce mauvais départ comme le signe venu nous avertir : ne changez pas de pré aujourd’hui car les blessures ne font que commencer.

Les blessures de David

Contre vents et marées, nous avons continué notre chemin avec David sur une seule jambe. Je vous l’accorde, c’est compliqué mais sachez que même blessé et dans la merde, personne ne vous vient en aide. Faut pas déconner, vous êtes au milieu de la route, ça dérange!!! Bref…

Les chevaux étaient contents d’arriver dans les herbes hautes alors une fois la clôture électrifiée, direction les Urgences. Là aussi, super accueil : “Pourquoi n’avez-vous pas de masque ?”. J’avais des carottes dans les poches, David sur la chaise à roulettes mais effectivement les masques étaient restés dans la voiture. Notez bien que la fracture ouverte n’est prise en charge qu’avec le port d’un masque : sans commentaire.

Les blessures de Gaya

Le lendemain, j’arrive au pré avec David et ses béquilles mais les chevaux ne répondaient pas à l’appel. J’avoue avoir songé qu’ils voulaient peut-être rendre le port du masque obligatoire mais en fait non. Gaya ne pouvait tout simplement pas marcher.

Bon, les photos sont un peu saignantes mais vous comprenez rapidement le problème : rien à voir avec le masque. Alors sincèrement, quand j’ai fait la clôture, je n’ai pas vu l’abominable ferraille camouflé sur ce rocher. C’est la voisine qui s’est questionnée et a découvert ça le lendemain des blessures. L’entaille était bien profonde et l’abcès était déjà bien là avec un œdème énorme bien chaud et les mouches en bonus.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Maison Écologique (@oasis.equiwild) le

 

Jamais deux sans trois

Après avoir cherché où Gaya s’était mise dans cet état, c’est donc du pré situé en dessous que j’ai vu ce fameux rocher de la glissade. Ganesh a voulu me rejoindre et comme j’avais le nez sur ce bout de ferraille, il a glissé pour nous faire une reconstitution de la chute.

Il a forcé sur son encolure pour se redresser et il a quand même évité la ferraille mais au prix d’une belle blessure musculaire. Les plaies, je sais les soigner mais j’ai mes limites : appel de l’ostéopathe que je vous recommande au passage (lien vers sa page Facebook). Epona est restée valide, moi aussi : bon, la moyenne est faible, j’avoue. Allez hop!!! Tout le monde au repos (sauf moi).

Beauté d’Orient cosmétiques naturels

J’ai fait les soins à la Française, c’est à dire avec des plantes locales, de l’argile et du tea tree mais avec la chaleur, les mouches sont nos ennemies. Elles creusaient de nouvelles blessures dès que le cataplasme tombait mais étant donné la situation de la plaie, impossible de mettre un pansement. Entre temps, j’ai été appelée pour un autre cheval blessé mais mes solution anti mouches étaient épuisées.

Blessures : Naturopathie équine et plantes du Maghreb

J’ai connu ce moment de désespoir, de blessures morale pour ces chevaux et une haine farouche envers les taons. J’ai donc bougé mes fesses jusqu’à la ville pour trouver un plan B. Je suis donc allée dans une boutique de produits naturels orientaux où j’ai trouvé écoute et conseils sur des produits inconnus pour moi.

Avec des huiles végétales, j’ai assoupli mon cataplasme et le baume à la lavande a éloigné les mouches. En quatre jours, la cicatrisation s’est accélérée. Gaya n’a pratiquement plus rien au point qu’elle ne veut plus que je la tripote.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Maison Écologique (@oasis.equiwild) le

Cette semaine, les chevaux sont de retour à Villevocance où ils vont reprendre le calme en douceur. Quant à David, il boite alors affaite à suivre.

Author: Angélique

Savoir écouter les chevaux pour une expérience sensible de la nature
Naturopathe et Ecothérapeute (Une quête de soi avec le cheval pour guide)
Conférencière, Auteur
Études et recherches : Éthologie et cognition comparée

4 thoughts on “Blessures : Naturopathie équine et plantes du Maghreb

  1. bonjour, comment vas tu? quelle aventure 🙁 j’espère que vous allez tous mieux. en général quand ça commence comme ça, il ne faut pas trop insister… un juillet difficile aussi ici, ça débute mal mais heureusement pas de blessure, même si j’ai les jambes raides comme du bois. bon courage et bon week end!

    1. Gaya va beaucoup mieux mais le cheval que je soigne pour une cliente n’est pas vraiment sorti d’affaire.
      Je pense qu’il est quand même sur la bonne voie. Je te remercie pour ton agréable commentaire. Bonne journée à toi

Merci de laisser une trace de votre passage, je vous lirai avec plaisir.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.